Article 24: Castaner réécrit, Darmanin persiste et signe

Par

Une heure après que Christophe Castaner eut annoncé la « réécriture complète » de l’article 24 de la loi Sécurité globale, Gérald Darmanin, auditionné à l’Assemblée nationale, s’est réaffirmé en « avocat » des forces de l’ordre. Rien ne bouge donc vraiment, malgré l’accumulation d’images de violences policières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lundi 30 novembre, le gouvernement et la majorité se sont livrés à une énième opération de déminage sur l’article 24 de la loi « Sécurité globale » et sur les violences policières. Trois jours après la création d’une commission sur le sujet, abandonnée quasiment dans la foulée, nouvelle pirouette institutionnelle : Christophe Castaner annonce, à l’occasion d’une conférence de presse, la « réécriture complète » de l’article décrié, avant l’arrivée du texte au Sénat en janvier.