Les Insoumis jouent la carte de l’opposition utile

Par

Alors que les oppositions à Emmanuel Macron semblent asphyxiées, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a voulu démontrer, lors de sa « niche parlementaire » le 1er février, sa capacité à proposer des textes pragmatiques et applicables, depuis le cœur des institutions. Sans perdre le lien avec son programme radical, socle qui rassemble son électorat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mettre en lumière l’efficacité de leur travail parlementaire. Pour La France insoumise, à l’Assemblée nationale, c’était le jour ou jamais. Les 17 députés insoumis ont présenté jeudi 1er février cinq propositions de loi dans le cadre de leur niche parlementaire, une journée que chaque groupe d’opposition peut utiliser, une fois par an, pour porter ses propres textes.