A l’Assemblée, le contrôle parlementaire de l’état d’urgence balbutie

Par

Le 1er avril, la mission d’information de l’Assemblée sur l’état d’urgence sanitaire a commencé ses travaux en auditionnant en visioconférence le premier ministre et celui de la santé lors d’un exercice convenu. Au Sénat, les commissions vont jouer ce rôle. La question des commissions d’enquête est remise à plus tard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il aura fallu dix jours de tâtonnements. Mais une première expression du contrôle parlementaire sur l’exécutif durant l’état d’urgence sanitaire a néanmoins vu le jour le 1er avril avec les premières auditions du premier ministre et du ministre de la santé par la mission d’information à l’Assemblée nationale intitulée « Impact, gestion et conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid-19 en France ».