Municipales: Agnès Buzyn, seule vers la défaite à Paris

Sans alliance globale, ni avec Les Républicains ni avec les troupes du dissident Cédric Villani, la candidate de LREM à Paris se dirige vers un échec presque inéluctable. La maire du Ve, qui la soutenait jusque-là, a finalement décidé de rallier Rachida Dati.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«J’ai besoin de vous. » En plein week-end de la Pentecôte, Agnès Buzyn a choisi une bien originale stratégie pour s’adresser aux militants de La République en marche de Paris, 48 heures avant le dépôt officiel des listes. Rien sur le projet parisien, rien sur sa vision de la capitale, juste un appel au secours pour ne pas sombrer lors du second tour programmé le 28 juin.