Attentats du 13-Novembre : une victime algérienne menacée d’expulsion

Par

La préfecture de police de Paris a refusé à un Algérien victime des attentats du 13 novembre 2015 le renouvellement de son titre de séjour. Marlène Schiappa demande le réexamen du dossier. Mais l'avocat de ce barman de 26 ans, partie civile au procès programmé en septembre, dénonce une position « scandaleuse » et un « double discours » des autorités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a des naturalisations que le gouvernement assume. Les « héros » ou certaines victimes à qui on remet fièrement des papiers d’identité. Et puis il y en a d’autres à qui on ordonne discrètement de quitter le territoire français.