C’est le « Monsieur Loyal » de la primaire à droite, l’organisateur en chef du scrutin de novembre. Or, d’après nos informations, le député Thierry Solère (Hauts-de-Seine) se retrouve visé par une plainte pour fraude fiscale, déposée récemment par l’administration fiscale auprès du parquet de Nanterre, et en ce moment à l'étude.