A Veynes, le loup est chez lui, l’éleveur tout autant

Par

Tour de France, 5e étape, kilomètre 20. La caravane du Tour va passer non loin de ces éleveurs de chèvres, moutons et brebis, tous membres de la Confédération paysanne, qui voient leur idéal de protection de la nature confronté à la prédation du loup.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Veynes (Hautes-Alpes).– Le Tour privatise, le temps de la course, les paysages. C’est sa fonction première. Puis il rend le décor, parfois souillé, à ses propriétaires : les paysans, les éleveurs, les agriculteurs.