Dominique de Villepin est entraîné à son tour dans l’affaire libyenne

Par et

Selon l’enquête judiciaire, l’ancien premier ministre a reçu en 2009 une part de l’argent libyen versé à l’intermédiaire Alexandre Djouhri par le LAP, un fonds souverain du régime Kadhafi, empruntant le même circuit que l’argent qui a bénéficié à Claude Guéant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Revoilà Dominique de Villepin devant la justice. Mis en cause et finalement blanchi en dépit des réquisitions du parquet dans l’interminable affaire de faux listings bancaires de Clearstream, l’ancien premier ministre va devoir répondre d’un vrai versement opéré sur son compte par une société panaméenne bien réelle.