Darmanin : « Un représentant de l’État doit être inattaquable et respectable. » Sauf exception

Réagissant au limogeage de la préfète d’Indre-et-Loire, Gérald Darmanin a estimé qu’« un représentant de l’État doit être inattaquable et respectable ». Pourtant, le ministre de l’intérieur a lui-même été mis en cause. Il a maintenu ou soutenu des fonctionnaires ou personnalités parfois condamnés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La déclaration ne manque pas de culot. Réagissant pour la première fois au limogeage de la préfète d’Indre-et-Loire, Gérald Darmanin a lâché, sur BFMTV : « Un représentant de l’État doit être inattaquable et respectable, et lorsque ce n’est pas le cas, je prends mes responsabilités en tant que chef de l’administration. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal