Amende de Sarkozy réglée par l'UMP : Copé mis en examen

Par et

L'ancien président de l'UMP est mis en examen pour « abus de confiance ». Le parquet de Paris avait ouvert début juillet une enquête préliminaire sur ce même chef, après que Nicolas Sarkozy a fait payer par l'UMP l'amende de 363 615 euros que le conseil constitutionnel lui avait infligée lors du rejet de ses comptes de campagne 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien président de l'UMP, Jean-François Copé, a été mis en examen, mardi 3 février, pour « abus de confiance » dans le cadre de l'enquête sur le règlement par le parti de la pénalité financière de 363 615 euros imposée à l'ancien candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy après le rejet de son compte de campagne de 2012. Le parquet de Paris avait ouvert début octobre une information judiciaire sur des soupçons d'« abus de confiance », « complicité » et « recel de ce délit », au préjudice de la formation politique.