Dans les rouages de la «Macron Company»

Par

Emmanuel Macron réunit des milliers de supporteurs à Lyon ce samedi 4 février. En quelques mois, l'ancien banquier d'affaires et ministre de l'économie a bâti un parti-entreprise dont il est à la fois le patron et la « tête de gondole ». La « Macron Company » utilise le web, le marketing et les théories du management pour constituer un monopole dans un marché politique en crise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je passe pour être un odieux banquier. » Emmanuel Macron n’apprécie guère qu’on le réduise à son passage chez Rothschild, célèbre banque d'affaires où il conclut avant d'entrer à l'Élysée le rachat des laits infantiles de Pfizer par Nestlé, énorme opération à 9 milliards d'euros qui lui rapporta gros (lire notre article).