Quand fraude fiscale et trafic de drogue se nourrissent

Un producteur de films publicitaires est jugé jeudi à Paris pour blanchiment en bande organisée et fraude fiscale. Une queue de comète de la retentissante affaire « Virus » de blanchiment du trafic de drogue, jugée en 2018.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Neuf ans après son arrestation, un présumé fraudeur fiscal de haut vol va être jugé, jeudi 4 février, par la cour d’appel de Paris. Laurent Zahut, un producteur de films publicitaires de 53 ans, aujourd’hui exilé au Royaume-Uni, encourt une peine pouvant aller jusqu’à dix ans de prison pour blanchiment en bande organisée, fraude fiscale et faux en écriture.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal