Comment le thème de l’identité nationale a été capturé par la droite et le FN

Par

La gauche des années 1970 avait su s’approprier le thème de l’identité nationale. Vincent Martigny explique comment la droite a forgé un récit alternatif, laissant beaucoup moins de place au pluralisme culturel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son ouvrage Dire la France, publié fin 2016 aux Presses de Sciences-Po, le politiste Vincent Martigny revient sur une histoire aujourd’hui largement oubliée. Avant que la droite ne s’empare de l’identité nationale pour en faire un enjeu politique, la gauche a su en parler et en donner sa propre version dans les années 1970, puis au début du premier septennat de François Mitterrand.