Retraites: les deux motions de censure sans enjeux rejetées à l’Assemblée

Par

Les deux motions de censure, déposées par la droite et les gauches à l’Assemblée à la suite du 49-3 sur la réforme des retraites, ont donné lieu mardi à une journée sans passion malgré quelques batailles de mots.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après l’annonce d’Edouard Philippe de recourir à l’article 49-3 pour faire passer la réforme des retraites, la droite et la gauche avaient déposé des motions de censure. Sans surprise, la motion de droite a recueilli 148 voix, celle de gauche 91 voix, loin de la majorité absolue de 289 suffrages nécessaires pour faire tomber un gouvernement. Le projet de loi est donc adopté en première lecture. Il va maintenant partir au Sénat, qui doit l’examiner en avril, en vue d’une adoption définitive d’ici à l’été.