Santé: la casse des droits des étrangers est lancée

Une salve de décrets est venue, en début d’année, durcir l’accès aux soins pour les demandeurs d’asile et « sans-papiers ». Des associations s’alarment, des hôpitaux aussi, et jusqu’à l’Académie de médecine dans un rapport paru le 26 février.

Nejma Brahim

3 mars 2020 à 07h39

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les conséquences pour les malades et les hôpitaux pourraient être catastrophiques. En application de son plan « immigration » de novembre dernier, le gouvernement a récemment signé plusieurs décrets visant à durcir, pour certains étrangers, les conditions d’accès aux soins. Objectif affiché : lutter contre « le tourisme médical » et la fraude présumés.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal