Moscovici essaye de circonscrire l'incendie qui le menace

Il y a deux mois, Pierre Moscovici paraissait défendre mordicus l'innocence de Jérôme Cahuzac. Aujourd'hui, le ministre de l'économie est sous le feu des questions, en raison de son rôle dans l'utilisation des moyens de l'État pour la défense de l'ancien ministre du budget. Auprès de Mediapart, il assure avoir été instrumentalisé.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« J’ai été utilisé. » Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, le ministre de l'économie Pierre Moscovici tente de circonscrire l’incendie qui menace de l’emporter. Son rôle tout au long des quatre derniers mois est clairement en cause. Et certains demandent déjà sa démission. En faisant une demande d’entraide à l’administration fiscale suisse, au moment même où une enquête préliminaire était ouverte, le ministre des finances a donné clairement le sentiment de vouloir peser sur le cours de la justice, d’instrumentaliser les pouvoirs de l’État au profit d’une défense particulière. Une faute grave qu’il nie avoir commise.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal