À Béziers, Robert Ménard s'en prend violemment à la presse

Par

Les attaques du maire de Béziers contre Midi-Libre montent d'un cran. Son équipe accuse le journal de « mentir » et a diffusé le nom et la photo d'un journaliste. Le quotidien dénonce une « persécution » et des méthodes d'« extrême droite ». « Midi-Libre n'est pas le bulletin municipal », rappelle-t-il.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis son arrivée à la mairie de Béziers (Hérault) en mars 2014 avec le soutien du Front national, Robert Ménard n'a de cesse de s'en prendre aux médias, et notamment au journal local Midi-Libre. Celui qui a défendu avec RSF la liberté de la presse pendant 25 ans multiplie attaques et droits de réponse envers Midi-Libre, et a déposé une plainte pour diffamation