Fac de Montpellier: un témoin clé menacé en audition par un policier

Par

Un témoin central de l'enquête sur les violences à la faculté de droit de Montpellier vient de saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour dénoncer les conditions de son audition. Selon notre enquête, il a été l'objet de « pressions » par le policier qui l'a entendu, la semaine dernière, dans les locaux du commissariat de police.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire de la faculté de droit de Montpellier franchit un nouveau palier. Selon nos informations, un des témoins de l'attaque d'hommes cagoulés contre des étudiants grévistes vient de saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, pour dénoncer les conditions de son audition, la semaine dernière, par un enquêteur du commissariat de la ville.