L'exil des plus fortunés a accéléré malgré l'"exit tax"

Par
Le départ à l'étranger des contribuables les plus riches s'est accéléré entre 2010 et 2015 malgré l'existence de l'"exit tax" qu'Emmanuel Macron entend supprimer, montre jeudi un rapport de Bercy révélé par le journal les Echos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le départ à l'étranger des contribuables les plus riches s'est accéléré entre 2010 et 2015 malgré l'existence de l'"exit tax" qu'Emmanuel Macron entend supprimer, montre jeudi un rapport de Bercy révélé par le journal les Echos.