Au congrès du PCF, la loi sur le travail met tout le monde d'accord

Par

Invité au congrès du PCF, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a déclenché les applaudissements. À moins d’un an de la présidentielle, la mobilisation contre la loi El Khomri permet à tout ce que compte la gauche hors PS de parler d'une seule voix. Meeting commun prévu le 12 juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme une rock star. Tel est l’accueil réservé vendredi à Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, par les communistes réunis pour leur 37e congrès qui se tient à Aubervilliers, aux portes de Paris, jusqu’à vendredi. Une salve d’applaudissements et des délégués debout comme un seul homme. Alors que le premier ministre Manuel Valls et l’ensemble de son gouvernement mettent en scène un “bras de fer” qui aurait lieu avec le syndicat fortement mobilisé contre la loi sur le travail ; que le patron des patrons, Pierre Gattaz, enchaîne les déclarations polémiques ; qu’une grande partie de la presse se déchaîne contre les “blocages” et les “prises d’otage”, le PCF a pris l’exact contre-pied.