Loi antiterrorisme et renseignement : haro sur la Constitution à l’Assemblée

Par

À l’occasion du vote en première lecture du projet de loi « relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement » par les députés, l’opposition de droite a multiplié les appels à changer la Constitution pour pouvoir durcir encore le texte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés ont adopté en première lecture, mercredi dans la nuit, le projet de loi « relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement » à l’issue de débats ayant en grande partie tourné autour du Conseil constitutionnel et de sa jurisprudence.