Taxe carbone: au fait, comment calculer la valeur du CO2?

Par
C'est la question qui fâche, un calcul qui pourrait peser très lourd dans l'économie mondiale ces prochaines années. Le principe apparaît simple comme une équation économique de base: le prix du CO2 doit être égal à la valeur monétaire des dommages que cette tonne de carbone va générer. C'est là que les choses se compliquent. Entretien avec Christian Gollier, économiste à l'université de Toulouse-1, et membre de la commission d'experts sur la taxe carbone qui achève ses consultations vendredi 3 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si l'on crée une taxe carbone, quel prix ou quel taux fixer? Faut-il d'emblée établir un prix élevé du CO2 pour brutalement contraindre les ménages et les entreprises? Faut-il installer un processus progressif? Faut-il un prix unique mondial du carbone pour éviter les risques de concurrence déloyale? Mais alors, comment articuler la taxe carbone au marché européen des quotas d'émission, marché aujourd'hui paralysé par un cours trop bas de la valeur du CO2?