Attentats: sur les réseaux sociaux, l’extrême droite aux premières loges

Par Sébastien Bourdon et Lucie Delaporte

À chaque attaque désormais, la fachosphère diffuse – parfois bien avant les médias traditionnels – des images des exactions terroristes, comme elle l’a encore fait pour l’attaque de Vienne. Une propagande macabre qui pose la question des sources qui alimentent ces réseaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La dépêche AFP n’est pas encore tombée – elle sera publiée à 21 h 38 – mais les comptes Telegram et Twitter du militant identitaire Damien Rieu regorgent déjà d’images de l’attentat de Vienne. Certaines, choquantes, montrent un passant se faire tirer dessus à bout portant. Pratiquement au même moment, le très médiatique Jean Messiha – responsable du RN, il pourrait quitter le parti de Marine Le Pen – partage sur Twitter des vidéos de l’attentat.