«Gilets jaunes»: le gouvernement est déterminé à en finir

Par

Les gilets jaunes, c’est fini ! C’est en tout cas ce qu’exige le gouvernement qui, par la voix de son porte-parole, a qualifié « d’agitateurs qui veulent l’insurrection » ceux qui s’apprêtent à manifester ce week-end. Le pouvoir assume plus que jamais la violence policière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n'est désormais plus question d'« écoute » ni d'« humilité ». Le pouvoir est déterminé à en finir avec le mouvement des « gilets jaunes » qui, depuis huit semaines, le menace directement par une contestation d'une ampleur inédite. Un « acte VIII » est à nouveau annoncé ce samedi sur les nombreux groupes Facebook des gilets jaunes (lire ici ou ici) : manifestations dans plusieurs grandes villes en province (Lyon, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Marseille) ; réoccupations de ronds-points ; manifestation à Paris.