Pour la Cnil, les JO 2024 sont « un tournant » en matière de surveillance numérique

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a rendu son avis sur le projet de loi sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris qui prévoit, notamment, le déploiement de drones équipés de caméras « intelligentes » couplées à des algorithmes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) pointe, dans un avis rendu mercredi 4 janvier, le « tournant » en matière de surveillance numérique que constitue le projet de loi sur les Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal