Le FN se divise sur l’utilisation de l’affaire Fillon

Par Pseudonyme Et Marine Turchi

Alors que Marine Le Pen lance officiellement sa campagne ce week-end à Lyon, aux « assises » du Front national, le parti voit sa stratégie remise en cause par l’affaire Fillon. Doit-il surfer sur le scandale ou faire profil bas pour ne pas mettre en lumière sa propre affaire sur ses assistants parlementaires européens ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lyon, de notre correspondant.- Ils sont restés posés sur la table, entre une brochure sur Marine Le Pen en forme de magazine people et le programme du parti fraîchement imprimé. Les tracts aux allures de cartes vitales dénonçant « le démantèlement de la Sécurité sociale », prévu par François Fillon, ne s’arrachaient pas ce samedi, dans les couloirs du centre de congrès de Lyon, où Marine Le Pen organise ses « assises présidentielles » (lire notre Boîte noire).