Daniel Schneidermann contre un «journaliste en gilet jaune»

Par

Pour Daniel Schneidermann, d’Arrêt sur images, les propos d’Emmanuel Macron sur les journalistes relèvent plutôt de l’« ébriété verbale ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Daniel Schneidermann revient dans Arrêt sur images sur les propos du président de la République à l'égard de la presse. Pour le chroniqueur et patron du site, « ce n’est rien d’autre que la provocation, une de plus, d’un récidiviste de l’ébriété verbale ». Il s'étonne également de voir Étienne Gernelle, patron du Point et qui a déjà poursuivi deux fois ASI – procès perdus –, se poser en défenseur de la liberté de la presse.