Affaire Karachi: Balladur relaxé, Léotard condamné à deux ans de prison avec sursis

Par

Après dix ans de procédure dans le dossier Karachi, la Cour de justice de la République (CJR) a relaxé, jeudi 4 mars, l’ancien premier ministre Édouard Balladur mais condamné son ministre de la défense, François Léotard, à deux ans d’emprisonnement avec sursis et 100 000 euros d’amende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’affaire Balladur, on croyait qu’il n’y avait qu’une seule équipe, un seul clan, mais il y en avait deux. La Cour de justice de la République (CJR) a séparé le bon grain de l’ivraie, jeudi 4 mars. Elle a relaxé l’ancien premier ministre Édouard Balladur mais condamné son ancien ministre de la défense, François Léotard, à deux ans d’emprisonnement avec sursis et 100 000 euros d’amende.