Dans les quartiers populaires, les élèves paient au prix fort les absences de profs non remplacées

Par Céline Beaury (Bondy Blog)

À Vitry-sur-Seine ou Créteil, des parents se mobilisent contre les annulations de cours à répétition, amplifiées par la crise du Covid. D’autant qu’en matière de remplacements, tous les établissements ne sont pas égaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Maman, viens me chercher, le prof d’histoire n’est pas là », annonce, l’air enjoué, une élève de 6e du collège Romain-Rolland d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Cette phrase sonne comme une énième répétition : 35 heures de cours ont été annulées dans sa classe à cause d’absences d’enseignants (toutes matières confondues), sur le premier trimestre de l’année 2020-2021. Près de l’équivalent d’une semaine et demie de cours.