Sans métro pour Saclay, les AgroParisTech refusent de déménager

Par

Inquiets du manque d’accessibilité du plateau de Saclay qu’ils doivent rejoindre en 2021, les étudiants et les personnels d’AgroParisTech demandent le report de ce déménagement. Insensible à des temps de transport qui dépasseront les trois heures par jour, le ministère leur a opposé vendredi un refus cinglant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont trois. De droite, de gauche et de ni-droite-ni-gauche. Trois présidents à avoir porté à bout de bras le projet pharaonique de Silicon Valley à la française. Leur objectif : faire du plateau de Saclay et de ses terres parmi les plus fertiles du pays un des pôles d’innovation les plus importants au monde. Le projet prévoit de concentrer autour des établissements prestigieux déjà présents sur le site – Commissariat à l’énergie atomique (CEA), école Polytechnique… – une flopée d’universités, de grandes écoles et d’organismes de recherche au sein d’une université « Paris-Saclay ». Mais aussi d’attirer les centres de recherche des grandes entreprises et de créer un terreau favorable aux jeunes entreprises innovantes.