Estrosi refuse de lever l'interdiction des drapeaux étrangers à Nice

Par

Le tribunal administratif a ordonné en référé « la suspension de l’exécution » de l’arrêté visant à interdire les drapeaux étrangers dans le centre de la ville durant la Coupe du monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Saisi en référé, le tribunal administratif de Nice a ordonné, vendredi 4 juillet, « la suspension de l’exécution » de l’arrêté visant à interdire les drapeaux étrangers dans le centre de la ville durant la Coupe du monde, une décision de justice que le maire Christian Estrosi refuse d’appliquer.