Sans-papiers, communautarisme…: les obsessions de LR compilées dans sa niche parlementaire

Par

Jeudi, la séance réservée aux Républicains à l’Assemblée nationale n’a pas accouché de grand-chose, sinon deux résolutions symboliques sur les tests Covid-19 et le conflit au Haut-Karabakh. Mais elle a donné à voir une alliance entre LR et l’extrême droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que faire d’une « niche » parlementaire ? C’est la réflexion qui a dû agiter le groupe Les Républicains à l’heure de préparer cette journée du jeudi 3 décembre. À l’Assemblée nationale, le groupe bénéficiait d’une de ces journées au cours desquelles il peut soumettre les propositions de loi et les résolutions de son choix – tout en sachant qu’elles ont peu de chances d’être adoptées sans l’aval de la majorité.