L'université Pierre-et-Marie-Curie, les soupçons de fraude et le journaliste «embobiné»

Par

Lors d'un séminaire tenu à l'université Pierre-et-Marie-Curie, le délégué à l'intégrité scientifique de l'UPMC a mentionné une controverse exposée par Mediapart. En laissant entendre que le président de l'université nous aurait livré une version arrangée de l'affaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les autorités de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) ont-elles couvert sciemment une fraude scientifique ? Elles avaient été alertées, dès 2012, quant à une possible manipulation de données dans un essai clinique publié dans le prestigieux New England Journal of Medicine (NEJM) par une équipe de médecins-chercheurs de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, rattachée à l’UPMC. Mais une enquête diligentée par le président de l’UPMC, le professeur Jean Chambaz, n’a abouti qu’à une rectification mineure dans l’article du NEJM.