La majorité au défi de l'implantation locale

Par
Les défaites des candidats de La République en marche (LaRem) et du MoDem aux législatives partielles de dimanche sonnent moins comme une sanction que comme une alerte pour la majorité, qui a touché du doigt la nécessité de mieux s'implanter localement en vue des échéances futures, selon des analystes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les défaites des candidats de La République en marche (LaRem) et du MoDem aux législatives partielles de dimanche sonnent moins comme une sanction que comme une alerte pour la majorité, qui a touché du doigt la nécessité de mieux s'implanter localement en vue des échéances futures, selon des analystes.