Gilets jaunes, pouvoir d’achat? Pour toute réponse, Edouard Philippe encense la concurrence

Par

Dans un discours devant l’Autorité de la concurrence, Édouard Philippe a cité deux fois le père du néolibéralisme, Friedrich von Hayek, et a défendu l'idée de la concurrence comme réponse aux problèmes de pouvoir d’achat. La confirmation qu’il n’y aura pas de « changement de cap » dans la politique économique du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si l’on voulait une confirmation que le gouvernement n’entend pas changer de cap sur le plan économique, Édouard Philippe s’en est chargé ce mardi 5 mars à l’occasion des dix ans de l’Autorité de la concurrence. Dans son discours, le chef du gouvernement a, par petites touches, défini les contours de sa vision économique. Débutant et achevant son intervention par des citations du père du néolibéralisme, Friedrich von Hayek, Édouard Philippe a précisé que le texte fondateur de ce dernier, La Route de la servitude, avait « façonné et transformé sa façon de voir le monde ».