Une plainte déposée en France contre l’antenne africaine du CIO

Par

Un chef d'entreprise français vient de porter plainte pour tentative escroquerie au jugement contre l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), qui avait prétendu devant la justice lui avoir versé plusieurs centaines de milliers d'euros. Depuis 2012, le CIO, qui exerce sa tutelle sur l'ACNOA, n'a jamais indiqué où cet argent avait réellement atterri.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un caillou de plus dans la chaussure du Comité international olympique (CIO). Depuis 2012, un entrepreneur français bouscule les instances internationales dans le cadre d'un contentieux qui l'oppose à l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), pour laquelle il a travaillé lors des Jeux olympiques de Londres.