L’union des gauches rebat les cartes politiques de la Bretagne

L’union populaire conclue à Paris autour de La France insoumise bouscule non seulement les plans de la majorité présidentielle pour conserver ses nombreux députés bretons, mais également la gauche, dont socialistes et écologistes se disputaient jusque-là le leadership.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cinq ans après le raz-de-marée macroniste en Bretagne, la région voit son échiquier politique à nouveau chamboulé par l’accord conclu à gauche pour les élections législatives. La Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes) présente 15 candidates et candidats issus des rangs de La France insoumise dans les 27 circonscriptions bretonnes, un territoire pourtant plutôt hostile, lors des élections intermédiaires, au très jacobin Jean-Luc Mélenchon.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal