Municipales: la représentation des femmes et des minorités progresse lentement

Femmes, racisé·e·s, classes populaires, LGBTI+… les nouveaux conseils municipaux représentent un peu plus la France telle qu’elle est. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour que les élu·e·s ressemblent à leurs administré·e·s.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a d’abord l’image, belle et réjouissante. Celle des cinq femmes dont les visages sont apparus dimanche 28 juin au soir, et qui dirigent désormais la moitié des dix plus grandes villes de France. Anne Hidalgo à Paris, Michèle Rubirola à Marseille, Martine Aubry à Lille, Jeanne Barseghian à Strasbourg et Johanna Rolland à Nantes.