A Paris, l’improbable «remontada» d’Anne Hidalgo

L’an dernier, personne n’aurait parié que la socialiste serait reconduite à la tête de la capitale. Mais entre une campagne rocambolesque et sa bonne gestion de la crise sanitaire, Anne Hidalgo a réussi à faire de ses faiblesses une force.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La capitale restera six ans de plus rose, rouge et verte. Ainsi en ont décidé les électeurs parisiens qui ont réélu dimanche soir la maire socialiste sortante, qui conduisait une liste de coalition avec les écologistes et les communistes. Selon les premières estimations, Anne Hidalgo est arrivée en tête du scrutin, en obtenant entre 49,3 % et 50,2 % des suffrages exprimés.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal