Les patrons de LREM ont ignoré des accusations de violences sexuelles

Selon nos informations, les anciens collaborateurs du député de Toulouse Pierre Cabaré, visé par une plainte pour harcèlement et agression sexuels, avaient écrit à Richard Ferrand, Gilles Legendre et Stanislas Guérini pour dénoncer les agissements de leur employeur. Un courrier resté sans réponse.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Richard Ferrand l’a promis : il va renforcer la lutte contre le harcèlement sexiste et sexuel à l’Assemblée nationale qu’il préside. Une procédure visant un député de la majorité vient pourtant mettre à mal cet engagement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal