Les femmes sont bien discriminées à l’embauche

Par

Les résultats d’une grande étude de la Fondation des femmes sont clairs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans les métiers les plus masculinisés – chauffeur-livreur, mécanicien ou jardinier – une femme a 22 % de chances en moins d'être rappelée si elle envoie un C.V. qu'un homme. Le chiffre grimpe même à 35 % pour la profession de chauffeur-livreur. Pour parvenir à cette conclusion, la Fondation des femmes a envoyé un millier de C.V. similaires, pour moitié au nom de Thomas, pour moitié au nom de Julie. Résultat : Thomas l'emporte haut la main en nombre de rendez-vous décrochés avec les recruteurs.