Divisée, l'UMP ne parvient pas à profiter des colères de la France réac

Par

L'UMP s'enorgueillit du rôle qu'elle a joué dans le retrait de la loi famille. Mais elle ne parvient toujours pas à s’imposer comme une véritable force d’opposition, face à la mobilisation de la droite ultra-conservatrice. Cet attentisme en dit long sur la crise des valeurs que traverse le parti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-François Copé est fier de ses troupes. Dans un mail adressé mercredi 5 février, le patron de l’UMP se félicite du recul du gouvernement sur la loi famille. « Notre – votre – mobilisation a porté ses fruits ! se réjouit-il. Le gouvernement invoque des “travaux préparatoires” à peaufiner, un “calendrier parlementaire déjà dense”, mais ne vous y trompez pas : c'est bien la mobilisation massive et opiniâtre des Français et des élus de notre mouvement qui a contraint François Hollande à arrêter les frais. »