L'économie italienne a besoin du Lyon-Turin, juge la France

Par
Le gouvernement français a défendu mercredi le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin qui aurait le mérite, selon son porte-parole Benjamin Griveaux, de soutenir l'économie transalpine, aujourd'hui en plein marasme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a défendu mercredi le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin qui aurait le mérite, selon son porte-parole Benjamin Griveaux, de soutenir l'économie transalpine, aujourd'hui en plein marasme.