Le président du Sénat, qui se présente comme un parangon de rigueur budgétaire depuis son élection en 2008, a en réalité dérapé sur les salaires de ses conseillers. C'est ce que révèle l'ensemble des fiches de paye de son cabinet que Mediapart s'est procurées. Ces rémunérations mensuelles, en moyenne de 8.500 euros net, avec une pointe à plus de 19.000 euros net, atteignent des montants insoupçonnables. Insoupçonnables car secrets. En France, les contribuables n'ont pas le droit de savoir comment leur argent est utilisé au Sénat.