Une nouvelle plainte vise le CDR

Par

Le Consortium de réalisation (CDR), la structure de défaisance des actifs pourris du Crédit lyonnais, est visé par une plainte pour « détournement de fonds » et « présentation de comptes infidèles », déposée le 8 mars à Paris. Son président, François Lemasson, se dit serein.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Consortium de réalisation (CDR, la structure de défaisance des actifs pourris du Crédit lyonnais, créée en 1995, et actuellement sous mandat de gestion de la Caisse des dépôts et consignations) aurait-il escamoté 22 millions d’euros de ses comptes annuels ? C’est l’objet d’une plainte contre X avec constitution de partie civile, pour des faits de « détournement de fonds par une personne chargée d’un service public » et « présentation de comptes infidèles », déposée le 8 mars dernier auprès du doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Paris, selon des informations obtenues par Mediapart.