Le pneumologue de Total Michel Aubier condamné pour ne pas avoir déclaré ses liens d'intérêts

Par

Michel Aubier, pneumologue et mandarin, n’avait pas mentionné devant une commission d’enquête du Sénat sur la pollution le fait qu’il travaillait depuis dix-huit ans pour Total, pour environ 100 000 euros par an. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et à 50 000 euros d'amende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le pneumologue Michel Aubier a été condamné ce mercredi 5 juillet à six mois de prison avec sursis et à 50 000 euros d'amende pour avoir menti sous serment en 2015 devant une commission sénatoriale sur « le coût économique et financier de la pollution de l'air ». Il avait omis de déclarer ses liens d'intérêts avec le géant pétrolier Total. Le parquet avait seulement requis une amende de 30 000 euros. Mais la présidente a estimé que « la peine prononcée était proportionnée à la gravité des faits : un mensonge devant la représentation nationale ». Retrouvez ci-dessous le compte-rendu de l'audience du 14 juin.