Enfants placés : le scandale des décisions de justice bafouées

Par Diane Farih

Dans le Loiret, comme dans nombre de départements, le dispositif d’accueil est saturé. Au point que des placements d’enfants en danger, ordonnés par la justice pour les protéger, ne sont pas exécutés avant des mois, d’après une enquête de Mediapart. Une maltraitance institutionnelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a sans doute des chiffres trop honteux pour être diffusés. En France, impossible de savoir combien de placements d’enfants, ordonnés par des magistrats pour mettre fin à des violences ou de graves négligences parentales, sont réellement exécutés et combien sont en attente, faute de places disponibles en familles d’accueil ou en foyers.