Platini, la note qui change tout

Par

Selon le document en possession du JDD, tout le bureau exécutif de l'UEFA en 1998, et parmi eux trois membres de la FIFA, savaient dès 1998 que le salaire de Platini à la FIFA était d'un million de francs suisses annuels.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le rapport fait 23 pages. En apparence anodines. Mais une ligne pourrait bel et bien sauver Michel Platini des soupçons de corruption qui pourraient lui valoir un bannissement à vie de la FIFA. « Cette pièce vient démontrer, contrairement à la thèse sur laquelle repose toute l’accusation, que le contrat de Michel Platini avec la FIFA n’avait aucun caractère occulte, et que de nombreuses personnes, y compris à l’UEFA et à la FIFA, en avaient connaissance dès 1998 », confirme l’un des avocats de Michel Platini. Selon le document en possession du JDD, tout le bureau exécutif de l'UEFA en 1998, et parmi eux trois membres de la FIFA, savaient dès 1998 que le salaire de Platini à la FIFA était d'un million de francs suisses annuels.

Lire la suite sur le JDD

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale