La mafia corse se réveille et décide de tuer

Par

Deux figures du grand banditisme insulaire ont été victimes d’un règlement de comptes, mardi 5 décembre, à l’aéroport de Bastia. Antoine Quilichini, dit « Tony le boucher », a été abattu d'une rafale de fusil-mitrailleur. Jean-Luc Codaccioni, protégé du « parrain des parrains » Michel Tomi, a été très grièvement blessé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On l’aurait presque oubliée, tant elle a été la grande absente de la campagne électorale, qui a vu, dimanche 3 décembre, la liste nationaliste arriver en tête au premier tour des élections territoriales, avec 45,36 % des voix. Mais la mafia corse est de retour. Elle a fait une démonstration de sa force, mardi 5 décembre, sur le parvis de l’aéroport de Bastia-Poretta : un membre du grand banditisme a été assassiné et un autre grièvement blessé, au milieu de la foule, à 11 h 30 du matin.