Convergence patronat-gouvernement sur une prime aux salariés, dit Le Maire

Par
Les organisations patronales françaises se sont déclarées prêtes à verser aux salariés des primes entièrement défiscalisées et exemptées de cotisations sociales, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Les organisations patronales françaises se sont déclarées prêtes à verser aux salariés des primes entièrement défiscalisées et exemptées de cotisations sociales, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Le gouvernement s'engage pour sa part à inscrire "le plus rapidement possible" ce mécanisme dans la loi, a-t-il précisé lors d'une rencontre organisée par le magazine Challenges.

Bruno Le Maire a reçu jeudi, à Bercy, des représentants notamment du Medef, de la Confédération des petites et moyennes entreprises, de la Fédération du commerce et de la distribution, et de l'Union des entreprises de proximité.

"J'ai réuni ce matin l'ensemble des organisations représentant les chefs d'entreprises (...) pour leur demander s'ils étaient prêts à s'engager dans cette voie d'une prime totalement désocialisée et défiscalisée", a-t-il dit.

"Ils y sont prêts, je souhaite donc que, le plus rapidement possible, nous puissions dans les textes législatifs inscrire le principe de cette prime", a-t-il ajouté, "et que le plus grand nombre d'entreprises puissent verser cette prime au plus grand nombre de salariés possible en reconnaissance de leur travail."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale